Big river harp : roots et puissant !

Roots et moderne à la fois

Injustement et curieusement inconsidéré selon moi, le Big river harp est pourtant un harmonica de très bonne facture. Il est aussi, paradoxalement, l’un des moins chers.

Le Big river harp et sa boîte siglée d’un bateau à aube en hommage à ceux qui ont arpenté les eaux Louisianaises, n’est ni plus ni moins qu’une version plastique du Marine band MS. On y trouve toutes les caractéristique de ce dernier avec la puissance en plus, en raison du matériau plastique.

Et oui, le bois absorbe plus le son tandis qu’il glisse et se trouve projeté grâce au plastique.

Ensuite, il est idéal pour jouer des accords puisque les notes sont inégalement accordés. Les tierces (3 aspiré, 2 soufflé, 5 soufflé, 8 soufflé) sont légèrement en dessous. C’est une précision que j’aime souvent apporter : les accords sonnent mieux si les tierces sont un peu en dessous.

Néanmoins, contrairement au Marine band MS, les trous sont larges. Cela peut être une facilité pour l’harmoniciste débutant, tenté d’avaler plusieurs notes à la fois avec les commissures des lèvres.

Les ouïes situées de chaque côté du capot apportent de la brillance. Cela permet d’abord de vous détacher de l’orchestre si vous jouez sans effet de distorsion ou en acoustique et sans matériel d’amplification. Cela peut en revanche être un inconvénient si vous aimez les sons ronds et chaleureux.

C’est un harmonica idéal pour un jeu très orienté « roots et rural », dans le style Sonny Terry. Cela tient au fait, comme je l’ai dis plus haut, qu’il sonne très bien en accord (Sonny Terry ne faisait pas dans la dentelle et se plaisait à jouer « sale » en avalant plusieurs notes à la fois), avec la puissance en plus que les harmos de l’époque n’avaient pas.

Pour ma part, j’ai beaucoup utilisé ce modèle pour récupérer les jeux de lames et les appliquer sur des sommiers en bois Blues Harp. J’aime le matériau bois de ce dernier mais ils ne sonnent pas bien en accord. Mais ça, c’est du bricolage perso !

Cependant, à ma connaissance, le Big river harp ne figure plus au catalogue d’Hohner mais il reste toujours disponible sur des sites de ventes par correspondance. Et dans tous les cas, il est toujours bon de s’en procurer au cas où il deviendrait vintage, et recherché par les collectionneurs !

En règle général, il faut essayer tous les harmos et voir celui qui vous convient le mieux. Au final, tout est une question de goût et d’objectifs.

Olivier

Roots et puissant
Roots et puissant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *